Jingle Bells, jingle bells ou comment se tenir chaud avec un velouté de céleri rave aux copeaux de foie gras

3 déc

Jingle Bells, jingle Bells … entendez-vous ces airs de fête ? Vous surprenez-vous à fredonner ces chansons désuètes mais ô combien réconfortantes pour la majorité d’entre nous lorsque survient le temps des fêtes ? Que nous soyons ensevelis sous la neige, bravant la pluie et le vent ou bronzant sous les cocotiers, rien n’y fait, nous ne pouvons y échapper. Le compte à rebours de Noël a commencé et nous y voilà embarqués.

Les préparatifs des fêtes de Noël consistent pour ma part, vous pouvez l’aisément imaginer, à chercher quoi faire à manger à ma famille, à mes amis. Cette année, je mettrais un peu les pieds sous la table puisque nous irons chez mes beaux-parents. A nous le feu de cheminée, les escargots de ma belle-maman (Rhaaaa, je prie pour déguster ces escargots qui sont une vraie gourmandise), le farniente au fond du fauteuil moelleux. Ensuite qu’il vente ou qu’il neige, peu importe nous serons en famille. Nous reviendrons ensuite chez nous et là, j’entrerai en cuisine pour des amis qui viendront de loin nous voir. Je suis en totale effervescence niveau carbure-méninge pour trouver le menu idéal sachant qu’il n’y aura point de poisson, fruits de mer ni de sucré/salé. Même pas peur, j’ai confiance, je vais leur concocter quelque chose qui sorte de l’ordinaire.

Mais je suis sûre que je ne suis pas la seule. Sur la blogosphère les post de bonnes idées pour Réveillon et autres agapes de Noël foisonnent. Les papilles se mettent en émoi, les carnets de note fument de se faire annoter avec tant de frénésie par les stylos.

S’il est vrai que je ne suis pas trop présente sur ce blog car beaucoup de projets sont à mettre en place, j’ai à coeur de vous proposer ce mois-ci des gourmandises, des recettes de Noël ou de Réveillon du 1er de l’An. A Cook N’Tinem de mettre sa pierre à l’édifice de la gourmandise de Noël !

Alors, pour ce 1er opus, je vous propose une mise en bouche qui peut également être déclinée en une entrée. Une recette toute chaude, toute onctueuse avec des produits de choix (comme à chaque fois sur ce blog, du moins je l’espère). Une mise en bouche divine comme de la ouate, comme un nuage duveteux mais avec le croquant nécessaire pour donner ce fameux punchy à une recette. Je vous donne envie hein ?!

Le légume principal pour cette mise en bouche sera un céleri-rave. Ok, je vous l’accorde ce n’est pas trop glamour comme nom et il n’a pour ainsi dire pas un physique de jeune premier. Cependant, il a moult bienfaits et il est déclinable de bien des façons.

Pour l’accompagner tel un chevalier servant sur son cheval blanc, je vous propose des copeaux de foie gras. De canard ou d’Oie je vous laisse choisir. Ici, ce sera un foie gras d’Oie que j’avais encore dans mon frigo. Je crois bien d’ailleurs que c’est le dernier. Va falloir penser à refaire les stocks héhé !

Juste une chose avant de lancer les hostilités. Une de mes amies m’a offert une crème de châtaigne et foie gras après son retour de Dordogne. Je l’ai utilisée ici rendre encore plus gourmand cette mise en bouche. Toutefois, j’ai bien conscience que ce genre de produit ne doit pas se trouver n’importe où. Donc, ne vous inquiétez, vous pourrez la remplacer par des éclats de châtaigne par exemple que vous aurez fait revenir dans un peu de matière grasse.

Je vous ai mis en appétit ? On y va ? Zou ! C’est parti:

Je vous présente: Le Velouté de Céleri-rave, chantilly crème de Châtaigne et Foie Gras, copeaux de Foie Gras d’Oie.

DSC09162

 

Il vous faudra pour 6 verrines

1/2 céleri-rave boule

1 poireau

2 pommes de terre

1/2 oignon (ici, blanc des Cévennes)

5 cl de crème liquide

1 petit foie gras de canard ou d’oie mi-cuit

1 petit pot de crème de châtaigne au foie gras (facultatif. A remplacer par des éclats de Châtaignes)

QS Gomasio

QS Sel et Poivre

Huile de sésame

DSC09163

 

Et comment qu’on fait ?

Commençons par le velouté

Dans une cocotte, faire revenir le céleri-rave pelé et coupé en cubes, le poireau lavé et émincé, les pommes de terre épluchées et coupées en cubes, l’oignon épluché et coupé en morceaux en y ajoutant une CS d’huile d’olive.

Lorsque les légumes commencent à dorer, ajouter à hauteur de l’eau bouillante. Faire cuire à frémissements pendant 20 minutes environ jusqu’à ce que les cubes de céleri-rave et de pommes de terre soient cuits.

Enlever un peu d’eau de cuisson tout à la gardant à portée dans un récipient. Mixer le velouté et rectifier la consistance selon votre goût ainsi que l’assaisonnement. Réserver.

Continuons avec la chantilly

Entreposer dans le congélateur la crème liquide ainsi que les fouets du batteur et le récipient pendant 10 minutes.

Ce laps de temps passé, sortir le tout du congélateur et battre la crème liquide avec le fouet jusqu’à obtenir une chantilly qui se tienne. Incorporer alors, si vous avez eu la chance d’en trouver, 3 CC de crème de châtaigne et foie gras. Sinon, faire revenir dans une poêle les éclats de châtaignes et réserver.

Passons au dressage

Verser le velouté chaud dans des verrines au 3/4.

Faire une quenelle à l’aide de deux cuillères à café et la poser délicatement sur le velouté. Parsemer d’éclats de châtaignes ainsi que de gomasio. A l’aide d’un petit couteau, prélever de fines lamelles de foie gras mi-cuit et les déposer sur le velouté. Verser un tout petit filet d’huile de sésame sur le tout.

Servir sans attendre !

DSC09167

 

Et comment que c’était ?

Chaud, onctueux, gourmand, croquant. Je vous avais prévenu hein ?!

De quoi nous réconforter en ces temps hivernaux et festoyer au coin du feu.

 

A très vite !

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire